L’économie luxembourgeoise se présente en Tunisie

Son Altesse Royale le Prince Guillaume, Grand-Duc Héritier de Luxembourg, préside du 29 au 30 avril 2015 une mission économique dans la République tunisienne. Il est accompagné par Son Altesse Royale la Princesse Stéphanie, Grande-Duchesse Héritière de Luxembourg. La mission est dirigée par le Vice-Premier ministre, ministre de l’Économie Étienne Schneider.

Le 29 avril 2015 à Tunis, la délégation officielle aura des entrevues avec des membres du gouvernement tunisien. Les pourparlers porteront sur le renforcement des relationsbilatérales économiques et commerciales existantes.
A l’occasion d’un séminaire économique organisé à Tunis le 30 avril 2015 par la Chambre de Commerce luxembourgeoise en étroite collaboration avec l’UTICA,les multiples facettes de l’économie grand-ducale seront exposées.En présence de représentants d’une vingtaine d’entreprises luxembourgeoises, une attention particulière sera portée ausecteur des technologies de l’information et de la communication.Le Vice-Premier ministre, ministre de l’Économie Étienne Schneider : «Le Luxembourg est un centre d’excellence pour toutes les activités de gestion et d’hébergement de données hautement sécurisées et de distribution de contenus numériques, notamment en raison de sa connectivité très performante, tant nationale qu’internationale.23 connexions vers l’étranger font du Luxembourg le premier pays mondial quant à la bande passante internationale. La pénétration de la fibre optique extrêmement élevée fait duGrand-Duché un des leaders européens en ultra-haut débit. »
La délégation luxembourgeoise participera ensuite, dans l’après-midi du 30 avril 2015, à un workshop organisé conjointementpar l’Université privée SESAME et le ministère de l’Économie grand-ducal au pôle technologique El Ghazala. Lors de cet événement, des experts tunisiens et luxembourgeois présenteront leursavancées dans le domainede la sécurité de l’information. Le Vice-Premier ministre, ministre de l’Économie Étienne Schneider : « A la recherche de nouvelles opportunités économiques, nous sommes en train de positionner le Grand-Duché aussi en tant que « information trust center » pour des données numériques sensibles, grâce notamment à un cadre juridique et régulateur approprié. Comme pour les infrastructures dans le domaine des TIC, nous souhaitons encourager le transfert de ces connaissances vers la Tunisie ».

D’après communiqué
 

Articles similaires