Une première : un chercheur tunisien invente un remède révolutionnaire contre le Vitiligo

Une première dans le monde de la médecine ! Rached Smida, médecin gériatre et chercheur en nutrition depuis plus de 30 ans, est parvenu à concevoir un traitement curatif du vitiligo. Ce traitement, à base d’huiles naturelles, sera bientôt commercialisé sur le marché local et international.

Dr Smida a précisé que le vitiligo, leucodermie ou achromie, est une maladie de la peau, qui touche près de 5% de la population mondiale, et qui n’avait, jusque là, aucun traitement pouvant la guérir définitivement. C’est une maladie de l’épiderme qui se caractérise par des taches blanches (dépigmentation) qui apparaissent et s’étendent sur la peau. Sa manifestation et son développement peuvent se produire à n’importe quel âge bien que la plupart des personnes atteintes développent le vitiligo avant l’âge de 20 ans.
Les travaux de recherche du Dr Smida et de ses collaborateurs ont pu montrer que le vitiligo serait également d’origine nutritionnelle, qui provoque une augmentation du taux de cortisol libre, ce qui perturbe le bon fonctionnement des cellules de la peau.
« Ce nouveau traitement est une solution buvable à base d’huiles naturelles, de germe de blé, et de tournesol qui a été testée sur 250 patients atteints du Vitiligo et leur état de santé s’est nettement amélioré », a assuré le chercheur, ajoutant que la durée du traitement diffère d’un cas à l’autre. La région génitale étant la première à être guérie, (neuf mois), suivie du visage (1 an) et les mains (2 à 3 ans)

M.Kh
 

Articles similaires