Naufrage du chalutier : le bilan s’alourdit, un Tunisien et un Syrien arrêtés

Un article publié par l’Express.fr, ce mardi 21 avril 2015, rapporte une nouvelle estimation par le HCR et l’OIM du nombre de morts lors du naufrage du chalutier au large des côtes libyennes, dans la nuit de samedi à dimanche.

Selon les deux organisations, le bilan s’est alourdi, portant à 800 le nombre des victimes de ce naufrage, jugé comme étant « un drame sans précédent », « la pire hécatombe jamais vue en Méditerranée ». Seules 27 personnes ont pu être sauvées, ont annoncé à Catania (Sicile) le HCR et l’OIM. « On peut dire que 800 personnes sont mortes », a déclaré Carlotta Sami, porte-parole du HCR en Italie, avant que le porte-parole de l’OIM, Flavio Di Giacomo, vienne confirmer cette estimation.
La plupart des survivants, arrivés au port de Catane ont pu être interrogés. Confrontant les témoignages, les représentants du HCR et de l’OIM ont pu arriver à la conclusion de l’existence à bord du chalutier d’un peu plus de 800 personnes dont des enfants de 10, 12 ans. Il y avait des Syriens, environ 150 Erythréens, des Somaliens. Ils étaient partis samedi à huit heures de Tripoli, a expliqué Mme Sami. « Les 27 survivants viennent du Mali, de Gambie, du Sénégal, de Somalie, d’Erythrée et du Bangladesh » a indiqué M. Di Giacomo, précisant qu’il y avait quatre mineurs. Tous ont été conduits dans des centres d’accueil de la région.
La police italienne a annoncé dans la nuit que deux des survivants, un Tunisien et un Syrien soupçonnés d’avoir été le capitaine et un membre d’équipage du chalutier, avaient été arrêtés.

M. BELLAKHAL

 

Articles similaires