L’huile d’olive tunisienne représente 15% du marché américain

« En plus d’avoir une saison exceptionnelle, la Tunisie a pu profiter des intempéries en Europe, qui ont diminué considérablement la récolte des olives de certains pays comme l’Espagne et l’Italie », a déclaré Noureddine Agrebi, directeur des industries agro-alimentaires au ministère de l’Industrie, de l’Energie et des Mines.

M. Agrebi a ajouté que l’huile d’olive tunisienne conditionnée est en train de conquérir de nouveaux marchés internationaux. « Environ 50% des exportations de l’huile d’olive conditionnée sont destinées aux marchés américain et canadien. Par ailleurs, les produits tunisiens représentent 15% du marché américain de l’huile d’olive conditionnée », a-t-il mentionné.
Il a ajouté que le nombre des entreprises tunisiennes spécialisées dans le conditionnement de l’huile d’olive est de 40. « Ce chiffre, relativement modeste, représente en grande partie les entreprises destinées à l’exportation », a-t-il encore précisé.
Noureddine Agrebi a, en outre, assuré qu’en 2005, le taux d’exportation de l’huile d’olive conditionnée ne dépassait pas les 2%. Cependant, grâce à la mise en place, en 2006, du Fonds de Promotion de l’Huile d’Olive Conditionnée (FOPROHOC), le taux s’est nettement amélioré surtout avec l’adoption de nouvelles stratégies permettant aux entreprises de promouvoir et commercialiser leurs produits dans les marchés internationaux.
« En comparaison à l’année dernière où la production d’huile d’olive a été de 280 mille tonnes, cette saison sera, de loin, meilleure », a-t-il indiqué.
Il est utile de rappeler que selon les statistiques du ministère de l’Agriculture, le pays qui devrait récolter environ 1,4 million de tonnes d’olives produira entre 265 000 et 285 000 tonnes d’huile. Cette quantité, qui représente une augmentation de 300% par rapport à la production de la saison précédente traduit le progrès enregistré par le pays qui consacre environ 1,8 million d’hectares à la culture des oliviers.

M.Kh
 

Articles similaires