Tunisie-Finlande: un projet de coopération pour former des députées

Le ConnectinGroup Tunisie, en partenariat avec l’ambassade de Finlande, a tenu hier mardi 14 avril 2015 au siège de l’UTICA, une conférence autour du thème : « l’Expérience Finlandaise dans les domaines de l’éducation et de la santé sous la loupe : Opportunités et visions pour la Tunisie ».

À l’inauguration de la conférence, la ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfance, Samira MERAI a souligné l’importance de la contribution de la société civile dans l’établissement de ponts de coopération internationale, notant l’intérêt de la Tunisie pour l’expérience finlandaise dans les domaines de la santé et de l’éducation, et prédisant ce qui résulterait de cette coopération en terme de création de nouveaux emplois et de croissance économique dans des régions comme Sejnane et Siliana. La ministre a également insisté sur l’importance de former un ensemble de femmes députées du peuple tunisien dans le cadre du renforcement de la coopération entre le parlement tunisien et son homologue européen.
De son coté, l’ambassadrice de Finlande en Tunisie, Tanja JAASKELAINEN, a exposé les principes fondamentaux de l’expérience de son pays dans les domaines agricoles, de la santé et de la sécurité tout en rappelant la détermination de la Finlande à soutenir la Tunisie en sa transition démocratique d’après révolution, louant le rôle et les efforts de la société civile tunisienne, surtout, en matière de formation pour la femme et d’amélioration de ses compétences.
D’un autre côté, la présidente du ConnectinGroup Tunisie, Houda CHERFI, a exprimé la résolution du groupe à renforcer la coopération tuniso-finlandaise en citant l’importance de faire connaître l’expérience finlandaise et de la révéler afin d’en tirer profit.

La conférence a été articulée autour de deux séances : La première séance intitulée : Éducation et petite enfance : enjeux et perspectives, a été présidée par Mme Maria-Luisa FORNARA, représentante de l’UNICEF en Tunisie, et a été rehaussée, un peu plus tard, par l’intervention de M. Thameur BALHASSEN le représentant de monsieur le ministre de l’éducation M. Neji JELLOUL, exposant la : « Vision stratégique pour une éducation de qualité ». La deuxième séance, présidée par M. Abdelbasset BEN HASSEN, président de l’Institut Arabe des Droits de l’Homme a porté sur La santé en Tunisie: défis et opportunités, et a vu la participation de M. Anis KLUZ le représentant de monsieur le ministre de la santé, M. Said AIDI, qui a présenté les «Perspectives du secteur de la santé en Tunisie».

La conférence a donné le coup d’envoi du projet de coopération entre l’ambassade de Finlande et le ConnectinGroup Tunisie. « Ce projet pilote qui s’étale sur la période Avril-Décembre 2015, porte sur la mise en place d’un programme de consolidation des capacités de 20 députés femmes appartenant aux différents partis de l’Assemblée des Représentants du Peuple », précise la présidente du ConnectinGroup Tunisie, Mme Houda CHERIF. « Il s’agira de leur dispenser des sessions de formation qui seront assurées par d’éminents professeurs de droit constitutionnel, économistes, experts en communication politique, etc. » a-t-elle ajouté.
Le programme de consolidation sera clôturé, par une visite du Parlement Finlandais suivi d’un échange entre les Parlementaires Tunisiennes et leurs consœurs Finlandaises.
La conférence a été clôturée par une séance de signature du best seller «100 Social Innovations from Finland » par son auteur M. Ilkka Taipale.
Le ConnectinGroup Tunisie est une association qui compte des compétences féminines de profils différents et de disciplines variées notamment dans le domaine du droit, de la finance, de l’économie, de la science, des nouvelles technologies, de la santé, de l’environnement, des affaires internationales, etc. La mission du ConnectinGroup Tunisie consiste essentiellement à inciter la femme Tunisienne à s’impliquer davantage dans la vie publique et à occuper les postes de prise de décisions en toute sérénité. L’association veille également à dispenser les formations nécessaires et l’accompagnement adéquat aux femmes au pouvoir ainsi qu’à celles éligibles aux postes de responsabilités.

D’après communiqué
 

Articles similaires