Tunisie : à l’entrée de la zone industrielle, des cadavres de chiens en décomposition (photo)

A Menzel Bourguiba (Bizerte), les activistes de l’Association tunisienne de l’hygiène et de l’écologie ont fait une bien désolante découverte : les cadavres de neuf chiens en décomposition avancée, jetés en plein air, à l’entrée de la zone industrielle et qui dégageaient une odeur pestilentielle.

Selon BadreddineJomaa, président de l’association, ces cadavres remontent à l’époque de la campagne d’éradication des chiens errants effectuée par la délégation spéciale de la ville en collaboration avec un chasseur privé. Il est presque inutile d’évoquer la légèreté avec laquelle les responsables municipaux prennent cette question.
Contraintes de répondre aux demandes des contribuables de les protéger de ce danger et de débarrasser la cité de ces chiens, les instances communales de Menzel Bourguiba ont pensé avoir rempli leur devoir en tuant les bestioles. Les abandonner en un lieu aussi visible, à l’air libre, avec tous les risques qu’un tel acte peut comporter pour la santé et la salubrité générale semble être pour les responsables une attitude « normale ». Il semble toutefois que les responsables municipaux aient été gardés dans l’ignorance d’une telle bévue. « L’excuse, dit un proverbe, est pire que la faute ».
Avertis par le président de l’association, le délégué, le maire ont fait le déplacement et constaté l’évidence. Ils auraient promis que « plus jamais un tel fait ne se reproduirait ».

M. BELLAKHAL
 

Articles similaires