Tunisie-Uniformisation des sermons du vendredi : Othman Battikh précise

Lors de la visite qu’il a rendue au gouvernorat de Bizerte, samedi 11 avril 2015, Othman Battikh, ministre des Affaires religieuses, s’est rendu dans quelques mosquées et présidé une séance de travail avec les cadres religieux de la région.

Il y a insisté notamment sur le rôle éminemment de conscientisation, de sensibilisation, d’éducation dévolu aux imams et prédicateurs. Il a appelé ces derniers à faire des maisons de Dieu des lieux de concorde et d’union et de les maintenir à l’écart de toute considération extra-religieuse dont le but serait de semer la zizanie entre les croyants. L’une des missions les plus exaltantes des religieux, a-t-il souligné, est de propager les hautes valeurs et principes moraux et éthiques véhiculés par l’Islam, religion de la modération, de la concorde, de l’unité. Le ministre a exhorté les cadres religieux de porter un intérêt accru à la jeunesse et d’œuvrer à leur éviter les tentations extrémistes et nihilistes.
Le ministre des Affaires religieuses a tenu à démentir formellement les informations faisant état des intentions de ses services d’uniformiser les sermons du vendredi ainsi que d’un projet visant la fermeture de la mosquée Zitouna. A ce propos, M. Battikh a indiqué que si la mosquée a été « libérée » c’est pour la restituer au commun des croyants mais « après y avoir introduit les règles de la bonne gestion et intendance ».
Evoquant l’enseignement zitounien, le ministre a assuré qu’il n’était pas de l’attribution exclusive de son département mais de la responsabilité commune de nombres d’organismes du gouvernement et qu’il devait être régi par des textes de loi et nullement par des décisions de justice en allusion au jugement en référée rendu le 19 mars 2012 ordonnant la poursuite de l’enseignement zitounien. Le ministre a instamment appelé à tenir les lieux du culte à l’écart des tentatives de politisations et à veiller à leur stricte neutralité.

M.BELLAKHAL
 

Articles similaires