Tunisie : quand Petrofac paie les salaires de la fonction publique !

Imed Derouich, directeur général de la société Petrofac à Kerkennah, est revenu, dans une déclaration accordée ce lundi 13 avril 2015 à Shems FM, sur la fermeture, depuis plus de cinq semaines de la société, à cause d’un sit-in des travailleurs.

M. Derouich a indiqué que cette fermeture est motivée par un sit-in des ouvriers de l’environnement qui réclament leur intégration dans la société et qui mènent le mouvement protestataire depuis exactement 33 jours.
En outre, Imed Derouich a dénoncé une mauvaise gouvernance de l’Etat tunisien dans la gestion des fonds de subvention offerts par la société puisque cette dernière met à disposition de l’Etat tunisien une enveloppe de 880 mille dinars dans le but d’aider les plus démunis alors que cet argent, et suite à une enquête menée par les services de la firme anglaise, sert à payer des fonctionnaires de l’Etat mais aussi des propriétaires de domaines qui n’ont jamais travaillé.
« La société a reçu des plaintes de la part des habitants de Kerkennah concernant l’utilité de cette subvention. Après vérification, nous avons découvert que les 880 mille dinars étaient utilisés par l’État tunisien pour payer des salaires à des personnes qui travaillent dans des institutions publiques et d’autres qui ont des domaines et reçoivent des salaires sans jamais travailler », a-t-il précisé.
Il a ajouté que sa société n’est pas prête à continuer à travailler de la sorte, « nous refusons de payer les salaires des fonctionnaires à la place de l’État tunisien ou de payer des gens qui ne travaillent pas ».
Il a ajouté que la seule réponse des autorités tunisiennes était une proposition pour continuer la même démarche jusqu’à 2015 en promettant un changement à venir. Cette proposition a été refusée, affirme M. Derouiche.

M.Kh
 

Articles similaires