Une première en Tunisie en matière de fécondation in vitro

La vitrification ovocytaire est une technique de congélation rapide qui consiste à plonger brutalement les cellules dans de l’azote liquide à -196 °C, avec des produits appelés cryoprotecteurs.

Cela permet d’éviter la formation de cristaux de glace dans l’ovocyte (composé à plus de 90 % d’eau) qui pourraient le déformer et réduire sa capacité à former un embryon.
Dans le cadre d’une fécondation in vitro classique, nous retirons les ovocytes de la femme après une stimulation ovarienne puis le jour même ces derniers seront fécondés par les spermatozoïdes du conjoint.
Chez une de mes patiente et suite une ponction ayant ramené 12 ovocytes nous avons été confrontés à une impossibilité de recueil de sperme nous avons alors opté pour une vitrification des ovocytes.
Le cycle d’après cette patiente a été suivi par monitorage échographique puis en période féconde les ovocytes ont été décongelés puis fécondés par des spermatozoïdes frais, nous avons alors obtenu deux embryons. Ces derniers on été replacés dans l’utérus et nous avons obtenu une grossesse unique. Il s’agit de la première grossesse Tunisienne après vitrification ovocytaire.
Actuellement, il est de pratique courante de congeler le sperme ou les embryons mais la vitrification ovocytaire peut être proposée comme une nouvelle alternative en cas d’impossibilité de recueil de sperme ou dans le cadre de la préservation la fertilité chez les femmes qui doivent subir un traitement oncologique vu que la chimiothérapie et la radiothérapie produisent des dommages irréversibles sur les ovules.
Cette réussite nous donne la confiance et le courage de continuer à progresser ensemble et espérons que les prochains cas aboutiront à des naissances vivantes. Cette réussite est le fruit des efforts conjoints de toute l’équipe du centre de procréation de la clinique internationale d’Hannibal et en particulier aux compétences nos médecins biologistes Dr Chema Triki et Dr Ben Aribia.
Je suis convaincu que d’ici quelques années la vitrification ovocytaire prendra le dessus sur la vitrification embryonnaire. Comme le dit bien Miguel Cervantès « où il y a de la vie, il y a de l’espoir » mais c’est encore plus beau de donner à ses patientes l’espoir de donner vie et puis d’assister à ce miracle par une naissance.

Dr Maher Ftouh/ gynécologue obstétricien diplômé de la faculté de médecine de Tunis, ancien résident des hôpitaux de Paris

Articles similaires