Tunisie : sur un total de 338 agents de sureté mobilisés, 5 seulement étaient au courant de l’ampleur de l’opération de Sidi Aich

Selon des informations quasi-confirmées, les forces de l’ordre essayaient, depuis deux ans environ, d’interpeller l’Algérien Khaled Chaieb, alias Lokman Abou Sakher, chef de la Katibal Okba Ibn Nafaa, l’un des plus importants groupes djihadistes du pays, et l’homme qui aurait dirigé l’attaque du Bardo, qui a fait 21 victimes, le 18 mars dernier.

Notre confrère Le Maghreb rapporte, ce samedi 11 avril, que depuis quelques semaines, et plus précisément depuis 34 jours, les unités de sécurité sont parvenues à collecter des estimations des services de renseignement et des indicateurs de terrain leur permettant d’abattre ledit terroriste ainsi qu’un nombre de ses compagnons, dans l’opération anti-terroriste de grande ampleur menée, le 28 mars, dans la région de Sidi Aich du gouvernorat de Gafsa. 338 agents de sureté ont été mobilisés pour l’exécution de cette opération. Seulement 5 personnes, dont le ministre de l’Intérieur, Nejim Gharsalli, étaient au courant de l’ampleur de l’opération afin de mieux garantir son succès.
Rappelons que 9 membres terroristes ont été abattus dans l’embuscade tendue par les unités de la Garde nationale au groupe terroriste dans la région de Sidi Aich. Un dixième membre terroriste a été blessé dans cette opération. Il s’agit de Khaled Chaieb, alias Lokman Abou Sakher, Zouhaier Thibi, Mohamed Salah Thibi, Khaled Souifi, Alaeddine Tahri, Mimoun Al Jazaïri, Anas Atri, Nasreddine Mansouri et les frères Hajji impliqués dans l’attaque du domicile de l’ancien ministre de l’Intérieur, Lotfi Ben Jeddou.

A.B

 

Articles similaires