Partenariat Opalia-Recordati: faire de la Tunisie un hub de l’industrie pharmaceutique

Alya Hedda, fondatrice et directrice générale de la firme « Opalia Pharma », fabricant de médicaments génériques, a annoncé que sa firme projette de conquérir de nouveaux marchés à l’international, dont notamment l’Afrique anglophone, les pays du Golfe et l’espace européen.

« A travers le récent partenariat avec le groupe pharmaceutique italien ‘’Recordati’’, qui a racheté 90% d’Opalia Pharma, la Tunisie ambitionne de devenir un hub de l’industrie pharmaceutique vers les pays de l’Afrique anglophone, la région MENA et même l’Europe », a-t-elle encore précisé, soulignant que la réalisation de cet objectif sera facilitée grâce au savoir faire et à la compétitivité de l’équipe Opalia Pharma.
Mme. Hedda a, en outre, évoqué l’extension de l’unité de production de la société située à Kalâat El Andalous. Il s’agit d’un nouveau département des formes sèches de médicaments pour un investissement de l’ordre de 7 millions de dinars et dont la capacité de production sera de 30 millions d’unités par an.
Mettant l’accent sur la composante de recherche, Mme. Hedda a fait savoir qu’Opalia se présente, également, comme un pôle de recherche et de développement qui fait de l’entreprise un pôle de compétitivité.
Premier exportateur tunisien de médicaments et 4ème en termes de production dans l’industrie pharmaceutique, Opalia Pharma qui devient ainsi Opalia Pharma Recordati Group, a été créée en 1988. Elle s’est spécialisée dans la production des médicaments génériques de marque en dermatologie et dans les classes thérapeutiques gastro-intestinales et respiratoires.
Opalia Pharma est parvenue, aujourd’hui, à se positionner comme futur leader dans tout les genres de produits, avec des médicaments couvrant toutes les spécialités et les classes pharmaceutiques, allant de la pédiatrie jusqu’à la cardiologie, la neurologie, l’urologie et la néphrologie.
La firme a réalisé un chiffre d’affaires, en 2014, à hauteur de 36 millions de dinars. Les prévisions tablent sur un chiffre d’affaires de l’ordre de 50 millions de dinars, d’ici 2018.

M.Kh
 

Articles similaires