Tunisie-Crise de l’enseignement secondaire : le bout du tunnel

Enfin, une issue à la crise qui a pris une ampleur considérable, durant ces dernières semaines, entre le syndicat général de l’enseignement secondaire et le ministère de l’Education a été trouvée suite à la multiplication des séances de négociations entre les deux parties.

Un accord a été signé, dans la soirée du lundi 06 avril 2015, entre les représentants du syndicat et ceux du ministère de tutelle. Il a été convenu de :
-Créer trois nouveaux grades au profit des enseignants avec la fixation des salaires équivalents et de leur accorder deux promotions (50% d’entre eux en 2015, 75% d’entre eux en janvier 2016 et 75% d’entre eux en 2017).
-Faire profiter tous les enseignants de la couverture sociale et créer une commission commune entre le ministère de l’Education et le syndicat pour poursuivre les négociations concernant leur situation socioprofessionnelle;
-Organiser un dialogue national sur la réforme du système éducatif ;
-Concernant l’augmentation de la prime mensuelle spéciale décrétée en 2013, elle sera répartie sur plusieurs périodes: versement de 50 dinars en juillet 2015, 50 dinars en janvier 2016 et 50 dinars de plus en janvier 2017.
Le ministre de l’Education, Neji Jalloul, a fait savoir, dans une déclaration aux médias, que la valeur de l’accord définitif signé entre le ministère et le syndicat est de 150 millions de dinars. Cet accord concerne 95 mille professeurs.
Il a ajouté qu’il a été également convenu de geler les revendications durant les trois prochains ans.

A.B
 

Articles similaires