Après l’Italie, la France envisage convertir une partie de la dette tunisienne en projets de développement

Il est prévu qu’un accord soit conclu, en marge de la visite d’Etat les 07 et 08 avril du président de la République, Beji Caid Essebsi, à Paris, pour la conversion d’une partie de la dette tunisienne, soit 60 millions d’euros, en projets de développement.

Le renforcement des relations de coopération tuniso-françaises dans les domaines sécuritaire et économique sera également au centre d’intérêt du Chef d’Etat lors de son entretien avec les responsables français.
Rappelons que l’Italie a également annoncé son intention de convertir une partie de la dette tunisienne, soit environ 25 millions d’euros, en projets de développement et d’investissement.

A.B
 

Articles similaires