Après ENI, Petrofac menace de quitter la Tunisie

Après le départ de la compagnie pétrolière italienne ENI (Ente Nazionale Idrocarburi), confirmé récemment par le ministre de l’Industrie, de l’Energie et des Mines, Zakaria Hamad, une deuxième compagnie pétrolière menace aujourd’hui d’abandonner ses activités en Tunisie et de quitter le pays.

Imed Derouiche, PDG de Petrofac Tunisie, située à Kerkennah, a déclaré, dans une déclaration accordée ce vendredi 03 avril à Express FM, que la société mère a exprimé ses inquiétudes, suite aux grandes pertes engendrées par les perturbations dans l’usine ainsi qu’au silence du gouvernement. « La compagnie continue d’endurer le verdict des protestataires qui bloquent encore sa production et la société mère n’a pas écarté la possibilité de fermer la société en Tunisie », a-t-il assuré.
Il est utile de rappeler que le blocage de la société pétrolière de prospection et d’exploitation énergétique, Petrofac, dure depuis plus que 20 jours, suite à la décision de la société de ne plus financer le projet du travail environnemental et de transférer la somme de 880 mille dinars qui était allouée chaque année pour le financement de projets créateurs d’emplois à Kerkennah. Résultat : une perte quotidienne de l’ordre d’un million de m3 de gaz pour la société et de 200 mille dinars pour l’Etat tunisien (actionnaire à raison de 51% dans cette société).

M.Kh

 

 

Articles similaires