Tunisie : visite impromptue du ministre de l’Education à Mateur et…nouvelles promesses !

Hier, mercredi 1er avril 2015, Néji Jalloul, ministre de l’Education a effectué une visite non annoncée à la délégation de Mateur (Bizerte) où il aurait relevé « l’état catastrophique des infrastructures de base et des équipements collectifs » de la région.

Cette visite ferait suite, nous dit-on, aux « rapports dressés à l’issue des dernières visites effectuées dans la région par les gouverneurs successifs ». Mais M. le ministre n’a rien apporté qu’on ne sache déjà et que les médias de la région n’ont pas cessé de répéter depuis des années. En vain, M. Jalloul s’est rendu dans trois établissements (lycée du 2 mars, l’internat et le lycée de la route de Tabarka).
Ces seules visites l’auraient convaincu de l’état de délabrement généralisé de l’infrastructure de la délégation. Une grande lucidité ! Il a promis que « la prochaine saison serait bien meilleure que l’actuelle». Il est un fait que la situation ne saurait être pire !le ministre a promis, devant les acteurs du secteur de l’éducation, sceptiques, car ayant été longtemps et longuement bercés d’illusions, une prise en charge de l’entretien des espaces éducatifs, outre une variété de mesures destinées à transformer le métier d’enseignant en une véritable sinécure : suppression des cours particuliers (tiens, donc !), révision du système de coefficients, allègement des programmes…le ministre a cependant fait remarquer que ce travail titanesque ne saurait être dévolu à son seul ministère, « tout le monde étant concerné par ce problème ». et à ce propos, le ministre a annoncé le démarrage, la semaine prochaine, du débat national pour la réforme du système éducatif.

M. BELLAKHAL

 

Articles similaires