Tunisie : travail bâclé, réception indulgente

Les riverains de la principale avenue de la ville de Mateur étaient au comble du ravissement après que la mairie eut procédé à l’asphaltage à l’enrobé de la chaussée de cette artère fortement sollicitée. Il était en fait temps que le travail soit fait car le revêtement était en bien mauvais état.

Hélas, tout le monde a dû déchanter puisque pas plus tard que le lendemain, la première averse avait laissé apparaître de nombreuses défectuosités et la chaussée, irrégulière et difforme, avait collecté de l’eau en quantité et d’énormes flaques s’étaient formées rendant la circulation malaisée et dangereuse pour les passants et les usagers.

L’on a encore en mémoire une opération d’enrobage de l’avenue Farhat Hached de Bizerte dont le revêtement s’était fissuré au bout de quelques jours. Nous avions posé la question de savoir dans quelles conditions les travaux étaient réceptionnés et demandé que les autorités montrent davantage d’exigence et de rigueur.
Apparemment, nous sommes incapables de tirer la moindre leçon de nos erreurs et notre laxisme continuera à faire la part belle aux fricoteurs de toutes espèces.

M. Bellakhal

Code refrech Site :