Tunisie : vers la levée du siège du gouvernorat de Bizerte ?

Depuis les événements ayant accompagné la Révolution, des édifices publics ont été attaqués, d’autres incendiés, certains menacés, dont des espaces commerciaux, mais également des sièges de souveraineté : gouvernorats, délégations ou encore postes de police…

Pour se prémunir de telles agressions, le siège du gouvernorat de Bizerte a été entouré de barrières et de fils de barbelés, derrière lesquels sont postées des unités militaires de surveillance.
Malgré une amélioration certes relative des conditions sécuritaires, le siège du gouvernorat de Bizerte demeure cerné de toutes parts par des chevaux de frise particulièrement hideux et repoussants, défigurant une place des plus ouvertes et des plus belles de la ville. Il semble que nos voix ont été entendues de démanteler ces barricades. Le conseil régional vient d’agréer une allocation de 70 mille dinars qui devront servir à un aménagement plus adapté et plus respectueux du cadre urbain, mais également plus sécurisant pour l’administration.

M. BELLAKHAL
 

Code refrech Site :