Tunisie : les mille et une vertus des agrumes fêtées à Hammamet (photos)

Avec la 4ème édition d’une fête devenue un rendez-vous attendu pour les producteurs de Hammamet, les vergers œuvrent à se restructurer petit à petit.

Pourtant, il ne reste que 450 hectares à cultiver. Il n’ ya pas si longtemps, nombre de vergers d’El Faouara, et de Bir Bouregba offraient l’image d’espaces laissés quelque peu à l’abandon. C’est en passant le long des routes et en constatant cet état de fait qu’une poignée de hammamettois a eu l’idée de rassembler les bonnes volontés sur le terrain afin de lancer le premier festival des agrumes d’Hammamet.


Du 20 au 22 mars, citrons, oranges, clémentines, pomelos et autres cédrats ont été à l’honneur dans les étals tout près du fort d’Hammamet. Pendant trois jours, de belles processions ont été organisées dans le cadre du « Festival des agrumes d’Hammamet ». A cette occasion, la ville a été parée des agrumes de toutes les couleurs. Les habitants et hôtes de la cité des jasmins ont été ainsi invités à découvrir ou à redécouvrir Hammamet sous le charme de ses parures agrumicoles.


Cet événement printanier a mis en vedette l’orange sous toutes ses formes. Grâce à cette opération, l’Association d’éducation relative à l’environnement chère au Dr Salem Sahli a tenté de rendre à Hammamet son aura et de lui restituer son image de cité des agrumes. La foire a permis également de créer de nouvelles plantations et d’écouler les productions. Des stands de fruits, d’arbres, des confitures, des jus… des pâtisseries…et bien d’autres produits locaux. Une ronde de couleurs, des dégradés jaunes, orangés et une ambiance conviviale sur un fond musical.


Bref, la fête des agrumes se découvre à travers ses plus fervents défenseurs : des artisans ou producteurs locaux, des agrumiculteurs et des membres de l’Association d’Hammamet qui participent, chaque année et sans relâche, à la promotion de la cité des agrumes.. C’est aussi un formidable élan général pour dévoiler à tous les visiteurs les mille et une vertus du fruit doré d’Hammamet qui mérite un vrai label.

M.Y
Crédit Photos : Rached Berrazega

 

 

Code refrech Site :