Tunisie : des oranges à déguster pour la Fête des agrumes à Hammamet

Dans les vergers du Cap Bon où règne une certaine vertu, où gîte une saveur, une délicatesse arborescente…La campagne d’agrumes bat son plein. Au milieu des champs d’orange, hommes, femmes et enfants s’adonnent à la cueillette.

Pour célébrer cette fête agrumicole, l’Association d’éducation relative à l’environnement de Hammamet organise, du 20 au 22 mars, la 4e édition du Festival des agrumes de Hammamet, une initiative pour sauvegarder et mettre en valeur du patrimoine agrumicole de la région. Au programme des trois jours du festival, des expositions, des animations musicales et sportives, des spectacles de rue et des tables-rondes.
« Cette initiative, comme l’a souligné Dr Salem Sahli au cours d’un point de presse, est une invitation ouverte à tous ceux qui, comme nous, veulent redonner ses lettres de noblesse à l’agrumiculture à Hammamet afin que les habitants, les visiteurs, les jeunes, les touristes… redécouvrent ce patrimoine qui a contribué à façonner l’identité locale, mais que les temps modernes risquent de le jeter dans l’oubli. C’est tout l’enjeu de ce deuxième Festival des Agrumes de Hammamet.
L’orange est le symbole de la ville. A Hammamet, on est fier de son orange, de ses citrons, de ses clémentines, devrait-on dire car il en existe une multitude de variétés. Il suffit de se rendre dans les vergers, pour se rendre compte de l’importance des agrumes dans la cité des jasmins. La collection d’agrumes contient des variétés différentes dont notamment les clémentines, les mandarines, les bergamotes, les bigarades, les pamplemousses, les pomelos, les oranges et autres… Ainsi chaque année, Hammamet dévoile ses trésors et avec la Fête des agrumes, la ville souhaite apporter une couleur locale et soutenir la production d’agrumes ».

Ridha Mankai, Président de l’Association, ajoute que cet événement est en soi une fête grandiose. « Il symbolise toute une ville, des habitants, des métiers, des vergers, une culture, des savoir-faire et des traditions ancestrales. Et le patrimoine agrumicole à Hammamet est une des composantes de l’identité locale. En effet, cet héritage ancien s’est construit au fil des siècles grâce à la conjugaison de plusieurs facteurs tels que les conditions naturelles favorables, la présence d’une paysannerie locale maîtrisant l’arboriculture irriguée, l’apport décisif des Ottomans et des Andalous installés à Hammamet au XVIème siècle…Tous ces éléments permirent à un terroir de se constituer et de se développer avec comme élément de base : le verger », a-t-il encore précisé.
« Ce patrimoine est aujourd’hui fortement menacé par le tourisme de masse, l’urbanisation galopante, la spéculation foncière, le manque d’eau et l’absence de sensibilisation des citoyens », souligne M Habib Jabnoun, un agronome qui connait bien son métier.

En effet, cette 4ème session du Festival des agrumes ambitionne-t-elle d’une part, de sensibiliser les citoyens et surtout les jeunes à la découverte du patrimoine agrumicole traditionnel de leur territoire ; et d’autre part de contribuer à la promotion touristique de la ville à travers son terroir et son identité. Cette année, un grand chapiteau dressé au pied du fort abritera ce week end une grande exposition sur les aspects sociaux, culturels, économiques et environnementaux du patrimoine des agrumes de Hammamet. Dimanche 22 mars, Hammamet abritera une table ronde sur le thème « Patrimoine agrumicole de Hammamet » à l’espace Sidi Bouhdidi, suivie d’une visite guidée de l’écomusée de l’orangeraie et d’un atelier de préparation/dégustation de produits à base d’agrumes. Les organisateurs ont aussi concocté avec la participation de la troupe du Centre des arts dramatiques et scéniques du Kef un programme d’animation varié avec des troupes de danse et de musique qui se succéderont tout au long du week-end, des animations et jeux pour enfants, un atelier de peinture…et ce, dans l’espoir de sortir la ville de sa morosité actuelle et la réconcilier avec sa tradition de ville joyeuse et festive.

M.Y
Crédit Photos : Rached Berrazegua

Code refrech Site :