Investir En Tunisie

Tunisie-Bizerte : Joumine attend son développement depuis des décennies

Ce fut une visite marathonienne que celle qui a été rendue, hier, jeudi 26 février 2015 à la délégation de Joumine (gouvernorat de Bizerte) par le secrétaire d’Etat du développement régional.

En fait, il ne suffit pas d’une journée, ni d’une semaine, ni d’un mois pour que l’on parvienne à mesurer l’ampleur des dysfonctionnements affectant le système de développement (si système, il y a !) de cette délégation, classée dernière sur l’échelle régionale des indices de développement et 261ème sur l’échelle nationale.
Le temps n’était pas non plus suffisant pour écouter les doléances et besoins d’une population privée même de l’eau potable, abstraction faite des équipements collectifs, de l’infrastructure de base…En fait, c’est en coup de vent que les différentes localités et lieux-dits de la délégation ont été parcourus et c’est à peine si on a eu le temps d’écouter les innombrables problèmes des habitants dont la voix a été rarement entendue. Il n’empêche que les visiteurs ont réussi à se rendre compte de l’étendue des lacunes d’une région laissée au ban du système de développement et qui pourrait se transformer en un redoutable berceau de délinquance.
Hédi Majdoub a convenu qu’un tel volume de problèmes devra, à moyen ou à long terme connaître une solution. Lors d’une réunion, il a été décidé de constituer une cellule régionale chargée de l’identification et du classement des problèmes. La région, pourtant, renferme une importante usine de conditionnement d’eau minérale dont on sollicite qu’elle s’ouvre davantage sur son environnement humain. Un autre projet de marbrerie est en voie de réalisation qui ouvrirait la porte de l’emploi à une centaine de personnes.

M. BELLAKHAL
 

 

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More