Tunisie-Affaire Essebsi : Habib Boussarsar condamné à trois mois de prison avec sursis

Le tribunal de première instance de Tunis a condamné, ce mercredi 25 février 2015, le prédicateur Habib Boussarsar à trois mois de prison avec sursis et à une amende de 1000 dinars pour incitation au meurtre.

Une plainte a été intentée à l’encontre du prédicateur par l’actuel président de la République, Beji Caid Essebsi, pour incitation franche au meurtre après avoir appelé directement, lors d’un prêche public, à tuer ce dernier alors qu’il occupait le poste de Premier-ministre du gouvernement de transition en 2012.
Rappelons que le 26 mars 2012, une vidéo a circulé sur les réseaux sociaux montrant Habib Boussarsar, chargé de l’encadrement des imams et des prédicateurs au ministère des Affaires religieuses à l’époque, appeler lors d’un prêche public, via haut-parleur, à « la mort de Caïd Essebsi et de la bande de Caïd Essebsi ».

A.B

 

 

Code refrech Site :