Tunisie-Attaque de Boulaaba : l’enquête révèle de nombreuses erreurs de sécurité

Suite aux investigations menées par l’inspecteur général de la Garde nationale, le colonel major Naoufel Mili, et des cadres supérieurs de la direction générale de la garde nationale, sur les circonstances de la mort de 4 agents de la Garde nationale dans la région de Boulâaba, du gouvernorat de Kasserine,

il a été constaté que plusieurs erreurs de sécurité ont été commises en envoyant ladite patrouille dans cette région considérée comme la plus dangereuse, depuis le retranchement des terroristes dans les montagnes de Kasserine en 2012.
En effet, la région de Boulaaba se situe dans « le triangle de mort » entre les montagnes de Chaambi et Semmama, ainsi qu’Oued El Hattab.
Après avoir inspecté le lieu de l’attaque et entendu les témoins des agents de sureté, les enquêteurs ont révélé que le nombre limité des agents et l’absence de supervision de la part de leurs supérieurs pour s’assurer de leur sécurité, en plus de l’utilisation d’un mini bus conçu pour le transport des agents, qui constitue une cible facile pour l’ennemi en raison de ses nombreuses fenêtres, étaient les principales erreurs commises.
Selon le journal Le Maghreb, dans son édition de ce samedi 21 février 2015, l’enquête a également révélé que les terroristes ont utilisé au moins quatre types d’armes dans cette embuscade, dont des roquettes. Après la fin de l’opération, ils se sont emparés des armes des agents, dont un talkie walkie, 3 mitrailleuses, des munitions…en plus des téléphones portables des agents, avant de prendre la fuite.
Il est à noter que d’autres secrets ont été révélés, et que les recherches sont toujours en cours.

A.B

 

 

Code refrech Site :