Caïd Essebsi appelle à défendre le sport tunisien par tous les moyens sportifs et juridiques

Suite au match des quarts de finale de la CAN 2015 qui a opposé samedi soir à Bata l’équipe nationale de football à la sélection du pays organisateur, la Guinée Equatoriale, marqué par des circonstances controversées, le président de la République, Beji Caid Essebsi, a contacté par téléphone le chef de la délégation tunisienne Wadii Jary pour s’enquérir de la situation de ses membres.

Dans une déclaration accordée à l’agence TAP, le porte-parole de la présidence, Moez Sinaoui, a précisé que M. Essebsi a demandé à Wadii Jary, qui est président de la Fédération Tunisienne de Football (FTF), de transmettre aux joueurs de la sélection nationale toute sa considération pour les efforts consentis et la forte détermination dont ils ont fait preuve pour faire honneur à la Tunisie et au sport tunisien malgré les difficultés et les circonstances extra sportives regrettables rencontrées.
Le président de la République a demandé au chef de la délégation tunisienne en Guinée Equatoriale à œuvrer en vue de défendre le sport tunisien par tous les moyens sportifs et juridiques.
Plus tôt dans la journée, la FTF a annoncé sur son site officiel que Wadii Jary a présenté sa démission de la commission d’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations relevant de la Confédération africaine de football dont il est membre depuis mai 2013.
Cette décision intervient au lendemain de l’élimination de la Tunisie des quarts de finale de la CAN-2015 face à la Guinée Equatoriale (1-2 ap), sur fond de contestation de la prestation de l’arbitre Mauricien Rajindraparsad Seechurn qui a accordé un penalty litigieux au pays organisateur.
Après l’ouverture du score par Akaichi (70), l’arbitre mauricien a sifflé un penalty très contesté en faveur de la Guinée Equatoriale dans le temps additionnel, transformé par Balboa (90+3), et entraînant une prolongation où le même joueur a fait la différence sur coup franc.

Investir En Tunisie
 

 

Code refrech Site :