Tunisie : Mohsen Hassen répond à ses détracteurs

La nomination du président du bloc parlementaire de l’Union patriotique libre à l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), Mohsen Hassen, à la tête du ministère du Tourisme a été vivement critiquée par les professionnels du secteur qui ont déclaré que le profil de M. Hassen ne convient pas à ce poste.

En réponse à ces critiques, le leader de l’UPL est revenu, dans une déclaration accordée à Express FM, sur son expérience professionnelle et sur les raisons de sa nomination au poste de ministre du Tourisme.
M. Hassen a affirmé qu’il est économiste de formation et qu’il bénéficie d’une large expérience en matière bancaire en plus de ses compétences et de ses réalisations dans le domaine touristique notamment par la création d’un bureau spécialisé en réhabilitation de tourisme et la gestion de plusieurs projets touristiques.
« Je suis un économiste diplômé de l’Ifid (Institut de Financement du Développement du Maghreb Arabe) et j’ai suivi un 3e cycle de doctorat en management à la Sorbonne (Paris). J’ai débuté à la Banque nationale agricole (BNA) en Tunisie entre 1995 et 2000. J’ai ensuite été PDG de Maghreb Food jusqu’en 2004. Puis j’ai été enseignant à l’IHEC (Institut des hautes études commerciales de Carthage). Depuis 2006, je gère un groupe de sociétés spécialisées dans l’import-export, l’automobile, l’immobilier et la restauration », a-t-il expliqué.
Mohsen Hassen a, en outre, exprimé, « sa stupéfaction » face à la campagne menée contre sa nomination.
Il a finalement rappelé que son parti est et restera attaché aux trois portefeuilles ministériels qui lui ont été accordés au sein du gouvernement de Habib Essid. Il s’agit du ministère du Tourisme, du ministère de la Jeunesse et du Sport et du ministère du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale.

M.Kh
 

 

Code refrech Site :