Tunisie : 4390 dossiers, dont 1200 déposés par des anciens détenus politiques, saisis par l’IVD

4390 dossiers, dont 1200 déposés par des anciens prisonniers politiques, sont actuellement entre les mains de l’Instance Vérité et Dignité, chargée d’instruire les dossiers des violations des droits de l’Homme au cours de la période allant de juillet 1955 à décembre 2013, en vertu de la loi sur la justice transitionnelle.

Dans une déclaration à l’Agence TAP, Zouheir Makhlouf, membre de l’IVD, a précisé que parmi les 1200 dossiers déposés par les anciens prisonniers politiques, seulement 200 demandent l’engagement de procédures de reddition de comptes des bourreaux, les 1000 autres se limitent à demander des réparations du préjudice subi et leur réhabilitation. 158 autres dossiers ont été déposés par les familles de militants yousséfistes qui y demandent principalement la réhabilitation, la restitution des dépouilles de leurs proches et le dédommagement.
« L’instance a également reçu des plaintes de victimes au deuxième degré (des familles et autres ayants-droits), sur fonds de brimades subies par des habitants de quartiers ou villages de résidence d’anciens activistes politiques pourchassés par la police sous l’ancien régime », a-t-il ajouté.
M. Makhlouf a fait savoir, en outre, que le gouvernement de Kasserine occupe la première place en termes de nombre de dossiers déposés avec 796 dossiers, suivi du gouvernorat de Tunis (724) et l’Ariana (357). Le gouvernorat de Kébili arrive à la fin de la liste avec seulement 16 dossiers.

A.B

 

Code refrech Site :