Le MAE explique le retard dans le rapatriement du corps du Tunisien décédé dans une prison à Toulouse

Le ministère des Affaires étrangères a démenti les informations qui expliquent le retard dans le rapatriement du corps d’un Tunisien décédé depuis le 11 janvier dans une prison à Toulouse (France), par la négligence et la lenteur des procédures consulaires.

Selon le porte-parole du MAE, Mokhtar Chaouachi, les autorités françaises n’ont prévenu le consulat tunisien de ce décès que le 14 janvier courant, après vérification de l’identité du défunt.
Dans une déclaration accordée à l’agence TAP, M. Chaouachi a ajouté que le détenu tunisien était inscrit sous un pseudonyme et portait une autre nationalité. « L’opération de vérification avait d’ailleurs nécessité l’intervention du procureur de la République français », a-t-il dit.
Notons ainsi que le corps de ce natif de Kasserine né en 1990 et qui était un émigré clandestin, est attendu aujourd’hui mardi 20 janvier 2015 à 14H30.

D.M
 

 

Code refrech Site :