Tunisie-Livraison des archives présidentielles : la présidence donne sa version des faits

Dans un communiqué rendu public vendredi, la présidence de la République précise que l’interdiction, par les représentants du syndicat du personnel de la sécurité du chef de l’Etat et des personnalités officielles,

aux membres de l’Instance Vérité & Dignité d’accéder aux archives présidentielles n’exprime pas sa position, soulignant son engagement de coopérer avec toutes les instances constitutionnelles, conformément aux prescriptions de la loi.
La présidence de la République rappelle avoir commencé à traiter avec l’instance depuis juillet 2014, immédiatement après le parachèvement de sa composition, et avoir « tenu à l’aider et à coopérer avec elle au maximum afin de lui permettre de remplir la mission dont elle est légalement investie ».
Elle indique, en outre, avoir fait part de sa disposition inconditionnelle à donner suite à tout ce que déciderait l’instance concernant le transfert du fonds d’archives se trouvant dans les locaux dépendant de la Présidence, et ce depuis la réunion tenue entre des représentants de l’Instance Vérité et dignité et des représentants de la Présidence de la République, le 17 juillet 2014.
L’Instance Vérité & Dignité avait adressé un courrier à la présidence de la République en date du 24 novembre 2014 pour demander la fixation d’une date en vue de la livraison des archives, avec la spécification que cela devait avoir lieu avant le fin du mois de décembre 2014, précise encore le communiqué, ajoutant ceci:
« Les exigences logistiques ont fait que l’opération de livraison des archives de la Présidence soit retardée le temps pour l’instance de prendre les dispositions matérielles de transfert, en particulier la mise à disposition d’un siège propre à elle et pour la Présidence de la République de procéder à un inventaire des listes d’archives et de préparer les bons de livraison », comme le prévoit la loi.
La Présidence indique encore que deux représentants de l’Instance se sont déplacés jeudi sur les lieux et ont entamé les préparatifs de l’opération de transfert, notamment en numérotant et en organisant les boîtes d’archives.
Un membre de l’Instance Vérité & Dignité, l’avocat Khaled Krichi, rappelle-t-on, avait rapporté que des éléments du syndicat de la sécurité présidentielle avaient empêché l’instance de prendre livraison des archives de la présidence de la République, vendredi en milieu de journée au Palais de Carthage, affirmant que l’Instance allait prendre les mesures légales nécessaires à l’encontre des éléments en question pour avoir fait obstruction au travail de l’instance.

Investir En Tunisie

 

Code refrech Site :