Tunisie : Abou Bakr Al Hakim revendique l’assassinat de Belaïd et Brahmi

A cinq jours du second tour de la présidentielle, un groupe djihadiste tunisien a revendiqué l’assassinat de Chokri Belaïd et de Mohamed Brahmi.

Dans une vidéo intitulée « Une lettre aux Tunisiens » et partagée mercredi 17 décembre 2014 sur les réseaux sociaux, ce groupe, qui se présente comme des combattants de l’Etat islamique en Irak et au Levant (DAECH), a choisi la journée d’anniversaire de la Révolution pour adresser son message au peuple tunisien.
Dans cette vidéo, on voit quatre hommes en tenues de combat. Parmi eux, on reconnait le terroriste Abou Bakr Al Hakim, le principal suspect dans l’assassinat de Belaïd et Brahmi. Les trois autres se présentent comme étant Abou Mossâab, Abou Mohamed Ettounissi et Abou Mouqatel.
Ce groupe a qualifié les forces militaires et sécuritaires de « Taghout ». « Au Taghout, c’est nous qui avons assassiné Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi…nous reviendrons en Tunisie, et nous assassinerons d’autres personnes… Vous ne vivrez pas en paix tant que la Tunisie ne sera pas gouvernée dans le respect de l’Islam ».
Un autre message a été diffusé, appelant ainsi le peuple tunisien à ne pas participer aux élections, considérées comme contraires aux préceptes de l’Islam.
Ce groupe qui diffuse son message depuis la Syrie a également appelé au Djihad contre les « tawaghites », à porter les armes et à rejoindre les montagnes où ils sont retranchés.

 

M.Kh

Code refrech Site :