Tunisie : trois noms du Sud proposés pour la présidence du prochain gouvernement

Les dirigeants de Nidaa Tounes se sont mis d’accord sur la désignation d’une personnalité politique originaire du Sud à la tête du prochain gouvernement, et ce, en réponse aux accusations de « marginalisation des fils du Sud » lancées contre le président du parti Beji Caid Essebsi.

Trois noms ont été, déjà, proposés pour ce poste: Mohamed Fadhel Khelil est originaire de Gafsa. Ancien ministre des Affaires sociales de 1992 à 1996, il était ambassadeur de Tunisie en Syrie et en Algérie. Il a occupé, également, le poste de PDG de la Compagnie des phosphates de Gafsa.
Mohamed Nouri Jouini est originaire de Tatouine. Il a occupé le poste de ministre du Développement et de la Coopération internationale sous le régime de Ben Ali. Il a été nommé, en 1996, attaché à la présidence de la République puis, en 1997, Conseiller auprès du président de la République. Le 24 Janvier 2001, il a été nommé Secrétaire d’Etat auprès du ministre du Développement économique, chargé de la privatisation.
Sadok Rabah est originaire de Gabès. Il a été désigné à la tête des départements des Technologies de l’information et de la communication, de l’Agriculture et de l’Industrie sous le régime de Ben Ali.

A.B

 

Code refrech Site :