Tunisie-Présidentielle : la HAICA sanctionne plusieurs supports médiatiques

Il ressort des deux rapports publiés sur la couverture médiatique de la campagne électorale du premier tour de la présidentielle en Tunisie que le travail des médias ne plaît manifestement pas à la HAICA (Haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle).

Le premier rapport porte sur la couverture médiatique effectuée par les médias audiovisuels, alors que le second s’est intéressé aux journaux et à la presse écrite et électronique. Ces deux rapports relèvent des déséquilibres dans le traitement réservé aux candidats à la présidentielle : les médias se sont plus focalisés sur certains candidats que sur d’autres.
Ainsi, suite à la violation de la loi électorale, la HAICA a décidé de sanctionner plusieurs médias : il s’agit notamment de deux stations de radio (Shems Fm et Mosaïque Fm) et de deux chaînes de télévision (Tounesna et Al Moutawasset).
La HAICA a infligé 20 000 dinars à Mosaïque FM et à la chaine Al Moutawasset, coupables, toutes les deux, d’avoir fait mention, dans leurs émissions et au cours de la campagne électorale, des résultats d’un sondage se rapportant à certains candidats au premier tour de la présidentielle.
Par ailleurs, des amendes ont été infligées à Shems FM (3000 dinars) et à la chaine Al Moutawasset (5000 dinars), pour avoir diffusé, au cours de la période de silence électoral, un message de propagande de certains candidats.
Notons ainsi que la HAICA attend des correctifs pendant la couverture médiatique du second tour de la présidentielle, prévu le 21 décembre prochain.

M.Kh
 

Code refrech Site :