Tunisie: le déficit de la balance commerciale alimentaire s’aggrave

Le déficit de la balance commerciale alimentaire s'est accentué à la fin du mois de septembre pour atteindre 1203 millions de dinars (MD) contre 746,8 MD au cours de la même période de 2013, selon des indicateurs publiés par le ministère de l'agriculture.

Les exportations ont baissé de 29,1% au cours des neuf premiers mois de 2014 en comparaison avec la même période de 2013 passant de 1912,9MD à environ 1357,1 MD.
Les importations ont, quant à elles, régressé de 3,7% s'établissant à 2560,1 MD contre 2659,6 MD en 2013.
Le taux de couverture des importations par les exportations a dégringolé d'environ 19 points pour s'amoindrir de 71,9% en 2013 à 53% en septembre 2014.
La baisse enregistrée au niveau du taux de couverture est due à celle estimée à 67% des revenus de l'huile d'olive au plan de la valeur (233,6 MD contre 713 MD) et 58% s'agissant des quantités (55,8 mille tonnes contre 133,6 mille tonnes).
La régression est, également, expliquée par la baisse des préparations des légumes et fruits ainsi que des pâtes alimentaires de respectivement 52% et 178%, outre l'amenuisement des revenus des dattes de 5% en raison de la faiblesse des quantités exportées, évaluées à 25%, sachant que le niveau des prix s'est apprécié de 27%.
En revanche, la valeur des exportations d'autres produits alimentaires a évolué au cours de cette période, à l'instar des produits de la pêche frais et congelés (17%), en dépit de la diminution de 2% de leurs prix, et des agrumes (10%).
Les quantités de fruits d'été exportés ont atteint 40,3 mille tonnes dont 13,8 mille tonnes de pastèques, 7,5 mille tonnes de pêches, 4,1 mille tonnes d'abricots, 3,8 mille tonnes de melon et 2,4 mille tonnes de raisins, soit un montant de 64,3 MD, réalisant une augmentation de 24% au plan de la valeur et de 23% concernant la quantité en comparaison avec la même période de la saison 2013.
Certaines importations alimentaires ont baissé en valeur, à l'instar du blé tendre (6%), de l'orge (62%), de la pomme de terre (57%) et des huiles végétales (15%).
Toutefois, d'autres produits alimentaires ont enregistré une hausse, tels que le blé dur (19%) et le maïs (9%) eu égard, notamment à l'évolution des quantités importées, estimées respectivement à 14% et 30%.

Investir En Tunisie/TAP
 

Code refrech Site :