Tunisie: un animateur de Zitouna TV déchire, en direct, une correspondance de la HAICA (vidéo)

La Haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle (HAICA) a annoncé, le 08 octobre, une amende de 10 000 dt contre la chaine Zitouna pour diffusion de spot de publicité politique illégal en faveur d’un parti politique.

En se basant sur l'article 45 du décret n°116 et l’article 57 de la loi électorale, la HAICA a précisé que l'émission « Extraits d'internet » diffusée par Zitouna TV le 6 octobre comportait un spot de sensibilisation aux élections, directement suivi du logo du parti Ennahdha et du slogan de sa campagne électorale: « L'amour de la Tunisie n'est pas fait que de mots ».
Suite à cette décision, l’animateur de l’émission « Entre la charia et la loi » sur Zitouna TV, Monoem Turki, a déchiré, en direct, des papiers qu'il a décrits comme étant « la décision de la HAICA ».
L’animateur a affirmé que sa chaine, proche du mouvement Ennahdha, ne paiera pas l’amende que celle-ci lui a été infligée.
Monoem Turki a, également, accusé la HAICA, l’autorité de régulation, d’être injuste et partiale pour avoir annulé les amendes décidées contre les chaînes Nessma et Hannibal, et de n’avoir pas fait de même pour Zitouna TV, avant de s’attaquer aux autres chaines et de les accuser de ne pas être neutres et indépendantes.
« Dites-moi en vertu de quelle loi vous avez annulé la décision de l'amende pour Nessma TV et Hannibal TV et maintenu celle de Zitouna ? Vous ne croyez pas au principe d'égalité », a-t-il dit, en réagissant à ce qu'il considère comme une tentative « d'exclusion » de la chaîne.
Avant de déchirer le papier et de le jeter sur la table, Monoem Turki a ajouté «Ennahdha est un grand parti politique et n'a pas besoin que notre chaîne lui fasse de la publicité ».

M.Kh
 

Code refrech Site :