Tunisie-Bizerte : la campagne électorale atteint sa vitesse de croisière

La campagne électorale semble avoir pris sa vitesse de croisière dans le gouvernorat de Bizerte. Les partis et les mouvements politiques ont mobilisé leurs potentialités humaines et logistiques, chacun selon ses moyens, pour « aller se concilier les faveurs du citoyen » dans les lieux les plus reculés du gouvernorat.

L’on rivalise d’ingéniosité rhétorique et de moyens attractifs pour convaincre son auditoire du bien-fondé d’un programme « fait pour lui et conçu pour son bonheur futur».
Hier, jeudi, Ennahdha est allée à la rencontre des citoyens d’Utique pour une tournée dans les rues, un meeting populaire au cours duquel les membres de liste ont énuméré « les nombreux projets réalisés en faveur de la délégation et réitéré leurs promesses de lendemains meilleurs ». A El B’hira, Cité Ennakhla une opération porte à porte a été privilégiée suivie d’un entretien dans un café où l’on a « écouté les doléances, pris des notes, promis de faire davantage pour les années à venir et de défendre bec et ongles l’idée de privilégier les enfants de la région en cas de recrutements dans les entreprises économiques »
La liste de coalition « sécurité générale pour le salut de la Tunisie » n’a pu que se rabattre sur un café de Sejnane pour organiser sa rencontre avec les habitants, venus davantage « découvrir » que de se laisser convaincre par un langage éculé et déjà entendu. A quelques encablures de là, Nidaa Tounes a réuni ses sympathisants dans une salle des fêtes privée pour leur tenir à peu près le même langage et présenter un programme axé notamment sur « la nécessité de conjuguer les efforts pour sortir le pays de l’ornière, sous la férule, bien sûr, de [leur] parti, Nidaa Tounès. Cette rencontre a été précédée d’une fantasia et de la visite effectuée par les membres de la liste à des quartiers de la ville.
Les cafés semblent constituer l’endroit idéal pour les rencontres électorales. Afek Tounès a « invité » les sympathisants de Menzel Jemil dans un café de la ville où le programme a été distribué et discuté par une assistance visiblement intéressée.
Le Courant démocratique, l’Alliance démocratique, le parti de l’Edification nationale n’ont pas fait autre chose que de copier ces comportements à Raf-Raf, Ghézala, Tinja. D’autres partis, peut-être à cours de moyens ou d’imagination, se sont contentés de garder leurs pénates pour « un tapage publicitaire » déversé par des hauts-parleurs sur les passants, sans que l’on négligé d’envoyer des bandes de jeunes distribuer des tracts que l’on retrouve, plus tard, jonchant les chaussées et les trottoirs.
Il est à noter qu’à la date du jeudi 9 septembre, seules 22 listes et leurs programmes ont été affichées alors que l’on a enregistré la visite de suivi et d’inspection de deux membres de la délégation de l’Union européenne à Bizerte et Ghézala.
D’autre part, M. Tahar Elj, membre de l’IRIE Bizerte, a signalé que 70 infractions aux règlements ont été enregistrées et que 8 plaintes ont été déposées par des listes sur des dépassements constatés.

M. BELLAKHAL

Code refrech Site :