Tunisie-Parrainage électoral : certains députés risquent une peine de 20 ans de prison

Le député à l’Assemblée nationale constituante, Hichem Hosni, et les deux candidats à la présidentielle, Leila Hammami et Bahri Jelassi, comparaitront au cours de cette semaine devant le juge d’instruction, sur fond de leurs déclarations selon lesquelles certains députés ont reçu des sommes d’argent contre leurs parrainages pour certains candidats aux élections présidentielles.

La décision d’ouverture d’une enquête sur cette affaire a été fondée sur les articles 82 et 83 du code pénal relatif au délit de corruption, précisent des sources juridiques au journal Al Moussawer dans son édition de ce lundi 29 septembre 2014.
Les mêmes sources ont ajouté que les personnes impliquées dans cette affaire risquent une peine allant jusqu’à 20 ans de prison.

A.B
 

Code refrech Site :