E-Gouvernement : la Tunisie leader africain

Dans l’indice onusien de l’E-Gouvernement 2014, la Tunisie est classée la première au niveau continental. Elle a été le pays le plus performant en Afrique, avec une 75e place à l’échelle mondiale, en progression de 28 places par rapport à 2012.

La Tunisie se place avant l’île Maurice (76e), l’Egypte (80e), les Seychelles (81e) et le Maroc (82e). S’agissant de l’Algérie, elle a été classée 136e mondiale en 2014 contre 132e en 2012, soit une régression de 4 points en 2 ans. La Libye, un pays traversé par une crise multidimensionnelle, a fait mieux que l’Algérie en 2 ans, passant de la 191e à la 121e.
En effet, selon l’Enquête sur E-Gouvernement 2014 du Département des Nations Unies pour les affaires économiques et sociales, le niveau de préparation pour le E-Gouvernement varie considérablement entre et au sein des régions, mais la plupart des pays font des progrès sur la fourniture d’un accès plus large.
L’enquête de cette année a révélé en outre que l’E-gouvernement entre dans un nouvel épisode avec les 193 pays membres des Nations Unies utilisant les sites Web nationaux pour la première fois. L’enquête prend en compte 3 composants : les services en ligne, les infrastructures en télécommunications et le capital humain.
Les résultats montrent que la République de Corée est en tête du classement mondial, et que l’Europe reste au premier rang des régions. Le rapport montre également que de nombreux pays œuvrent pour l’expansion de la « participation électronique », en utilisant plusieurs outils de médias mobiles et sociaux et en rendant disponibles plus de données gouvernementales en ligne.

M.Kh

 

Code refrech Site :