Tunisie-Petrofac : 3 millions de dinars de pertes à cause d’une grève «sauvage»

La société britannique de prospection et d’exploitation énergétique, Petrofac, vient de lancer un cri d’alarme.

Après l’arrêt de sa production suite à une grève sauvage décrétée par le syndicat des marins de la Sonotrak (Société Nouvelle de Transport de Kerkennah), Petrofac a annoncé que cette interruption de la production a coûté à l’Etat des pertes quotidiennes d’environ 200 mille dinars, soulignant que les pertes de la société s’élèvent, jusqu’à ce lundi 30 juin 2014, à 3 millions de dinars.
Après avoir réduit de 80% sa production durant toute la semaine dernière, la direction de Petrofac s’est vue depuis le lundi 23 juin 2014, dans l’obligation d’arrêter totalement sa production. Cet arrêt de la production de Petrofac, qui produit 12,5% de nos besoins en gaz, l’a privé de produire des quantités avoisinant le million de m3 de gaz par jour.
Imed Derouiche, directeur général de Petrofac, a précisé qu’à cause des grèves des agents de la Sonotrak, Petrofac a même été contrainte d’interrompre la production en raison de l’impossibilité de vider les réservoirs de gaz. « La direction ne peut en aucun cas reprendre sa production puisque les cuves de stockage sont pleines et ne peuvent plus absorber de nouvelles quantités de ce produit », a-t-il dit.

M.Kh

Code refrech Site :