Tunisie-Attaque de Kasserine : l’incroyable témoignage du propriétaire du Dmax

Le propriétaire du véhicule utilisé dans l’attaque contre le domicile du ministre de l’Intérieur, Lotfi Ben Jeddou, à Kasserine, a affirmé qu’il était en compagnie de deux personnes dont l’un avait une estafette, dans la région de Mehtanine proche du mont Semmama, et étaient en train de boire quelques bières.

Dans une déclaration accordée vendredi 30 mai 2014 à Shems FM, l’homme a précisé qu’ils ont été par la suite surpris par trois hommes armés et cagoulés qui leur ont demandé de les conduire un peu plus loin où ils ont rencontré dans un premier lieu trois autres hommes cagoulés avec des armes légères, puis dans un deuxième lieu environ 10 personnes cagoulées et armées jusqu’aux dents.
Le propriétaire du Dmax a ajouté que le convoi composé de son véhicule et de l’estafette s’est dirigé par la suite vers le quartier Ezzouhour en précisant « il y avait 3 groupes dont chacun avait une mission bien précise… nous n’avons pas pu voir les visages à cause de l’obscurité et des cagoules… on nous a déposés un peu plus loin de la maison du ministre dans un coin isolé ».
L’homme poursuit « le groupe semblait connaître parfaitement le quartier… nous étions à genoux avec trois hommes armés pour nous surveiller… 10 minutes après nous avons entendu le bruit d’un violent échange de feu… un quart d’heure après le groupe est revenu avec les véhicules pour nous reprendre ainsi que les hommes qui étaient chargés de nous surveiller ».
L’homme du Dmax poursuit son témoignage en indiquant que lui et ses deux compagnons ont été par la suite déposés là, ils ont été surpris par les terroristes, qui se sont dirigés à pieds vers le mont Semmama « sans nous agresser ni dégrader nos véhicules ». « Nous ne cherchons pas à vous faire du mal… nous sommes venus pour les Tawaghits », relate l’homme du Dmax les paroles des terroristes.
 

 

D.M
 

Code refrech Site :