Tunisie : environ une trentaine d’entreprises confisquées et gérées par Al Karama seront cédées

« Environ une trentaine d’entreprises tunisiennes confisquées, et mises sous la tutelle d’Al Karama Holding, seront cédées au secteur privé, et ce, sur un total de 58 entreprises gérées par Al Karama », a relevé le directeur général de ce consortium, Mohamed Ali Chekir.

Dans une interview, accordée à l’agence TAP, Chekir a précisé que l’opération de cession sera effectuée au cours des années 2014 et 2015, faisant remarquer que 36 entreprises confisquées viennent s’ajouter aux 22 sociétés composant le groupe Al Karama Holding, plus connu sous la dénomination de Princesse Holding, anciennement détenu par le gendre du président déchu Sakhr El Materi.
Parmi ces 36 entreprises, Chekir a cité Carthage Cement, Stafim Peugeot, Maghreb Participation Holding, Investec, Havas Tunisie, Nouvelair et Alpha Group. Evoquant les cessions prévues pour l’année 2014, Chekir a précisé qu’Al Karama Holding a programmé, en plus de la cession de la totalité des actions d’Ennakl Véhicule Industries (EVI), le lancement des appels d’offres pour la vente des actions de Alpha Ford (100%) qui aura lieu mi-juin, Alpha Hyundai (100%), prévue pour juillet, outre la participation dans le capital d’ Ooredoo (10%) qui sera levée sur le marché financier à la fin du mois de septembre 2014.
Et d’ajouter que l’ensemble de ces cessions tablent sur la réalisation de revenus estimés à 450 Millions de dinars, y compris la valeur de cession d’Ennakl Véhicule Industries (EVI) qui s’élève à 43 MD. Il a ajouté, à ce titre, que le processus de cession d’EVI devra s’achever le 13 juin 2014.
Dans ce contexte, Chekir a rappelé qu’une seule candidature, à savoir celle du consortium dirigé par la société UADH (groupe Loukil) a été reçue le 12 mai 2014, après l’appel d’offres (AO) relancé le 25 avril 2014 pour la cession de la totalité des actions de la société EVI, à un prix minimum de transactions fixé à 43 MD.
Il y a lieu de rappeler que l’ETAT tunisien a décidé, à travers Al Karama Holding, de relancer l’AO en vue de la cession de la totalité des actions d’EVI pour insuffisance des prix en date du 22 novembre 2013, sachant que les prix proposés par les soumissionnaires ont oscillé entre 30 MD et 35 MD, selon le DG d’Al Karama Holding.
Depuis juin 2012, date de création d’Al Karama Holding, 4 sociétés confisquées ont été cédées. Il s’agit de KIA (66,7% en 2012 et 30% en 2013), opération lancée sur le marché financier), TUNISIANA (15%), Stafim Peugeot (66%) et Ennakl Volkswagen (60%).
Ces sessions ont rapporté un montant net de 550 MD remis à la trésorerie de l’Etat, et ce après déduction des dettes des banques, estimées à 561 MD (la valeur brute de cession est de 1,111 MD). En ce qui concerne la cession des participations dans le capital de Carthage Cement, Chekir a estimé que le lancement de l’appel d’offres aura lieu probablement au 4ème trimestre 2014 ou au début de l’année 2015.
D’après le directeur général d’Al Karama Holding, les sociétés confisquées devront être retournées au secteur privé car l’Etat n’a pas les moyens de les gérer dans de bonnes conditions.
Environ 650 sociétés appartenant à des proches du président déchu sont partiellement ou totalement confisquées et ce, de manière directe ou indirecte, en plus de 526 biens fonciers enregistrés et non enregistrés.

Investir En Tunisie
 

Code refrech Site :