Tunisie : quid de la privatisation de la SNCFT ?

Le ministre du Transport, Chiheb Ben Ahmed, a coupé court aux rumeurs et assuré qu’il n’existe pas une volonté de privatiser la Société Nationale des Chemins de Fer Tunisiens, SNCFT.

Lors d’une conférence de presse tenue lundi 26 mai 2014, M. Ben Ahmed a indiqué que la société joue un rôle économique important, soulignant qu’il y a un programme pour restructurer et sauver la SNCFT.
Le ministre a déclaré que la nouvelle stratégie de restructuration de la SNCFT visera la reprise des parts de marché dans le transport du phosphate et des produits agricoles. « Pour atteindre ce but, a-t-il dit, des lignes seront remises en service et de nouvelles lignes seront créées en plus du renouvellement du matériel ».
Il a ajouté que son département a préparé un programme pour le départ volontaire à la retraite. M. Ben Ahmed a, en outre, assuré qu’il respecte l’avis de toutes les parties prenantes dans la restructuration de la société.
Il est à rappeler qu’en mars dernier, le ministre du Transport a annoncé que les sociétés de transport terrestre ont enregistré 1.310 millions de dinars (MDT) de pertes en 2013. Et que parmi les 26 sociétés de transport public, une vingtaine, dont Tunisair, la SNCFT et la CTN, sont en difficulté financière et certaines sont même menacées de faillite si rien n’est fait pour les sauver.
M. Ben Ahmed a, par ailleurs, affirmé que son département a œuvré à mettre en place un plan de redressement des entreprises publiques de transport en difficultés, annonçant que le dossier de la restructuration de Tunisair est fin prêt.

Meriem.Kh

Code refrech Site :