Investir En Tunisie

Tunisie-En photos et vidéo : l’Open Sky sous le zoom des professionnels

Une conférence sous le thème « Open Sky en Tunisie, opportunités et menaces pour l’agent de voyage » a été organisée, hier vendredi 23 mai 2014, par la Fédération tunisienne des agences de voyage et de tourisme (FTAV) à l’occasion de son 50ème anniversaire.

Chiheb Ben Ahmed et Amel, Karboul, respectivement ministres du Transport et du Tourisme, Laura Baeza, chef de la délégation de l’Union européenne en Tunisie, ainsi que les représentants des fédérations des agences de voyage et des agents de voyage ont pris part à cet évènement.

Lors d’une allocution prononcée à cette occasion, le président de la FTAV, Mohamed Ali Toumi, a rendu hommage aux pionniers de la fédération et a évoqué le rôle important que joue cette organisation dans la promotion du secteur touristique en Tunisie.


Revenant sur le sujet de l’Open Sky, Mohamed Ali Toumi a indiqué que les négociations sont en cours avec l’UE pour la libération des services aériennes. « l’Open Sky est inéluctable, a affirmé M. Toumi, il arrivera tôt ou tard. Pour nos agents de voyage, il devra se faire dans une démarche gagnant-gagnant. Le projet d’Open Sky devra servir le consommateur tunisien, l’économie nationale, les usagers en général et le tourisme en particulier».


Le ministre du Transport, Chiheb Ben Ahmed, a souligné, également, l’importance de cet accord qui devrait remplacer les 24 accords bilatéraux signés avec les pays de l’UE. « Cet accord permettra l’accroissement du trafic entre l’Europe et la Tunisie avec l’apparition de nouveaux acteurs et l’ouverture de nouvelles lignes, une amélioration rapide des standards aéronautiques, un soutien au développement touristique et au commerce extérieur, ainsi qu’une intégration économique dans l’espace Euro-méditerranéen », a-t-il ajouté.
Le ministre a précisé, en outre, que l’Open Sky présente certains risques dont l’accroissement non contrôlé de la concurrence, l’apparition de position dominante des transporteurs européens et la concentration du trafic sur les principaux aéroports.


La chef de la délégation de l’UE en Tunisie, Laura Baeza, a évoqué, lors de son intervention, l’expérience marocaine dans ce domaine, ayant démontré, selon elle, les bénéfices d’un marché plus ouvert, avec plus de trafic, de nouvelles routes, plus de concurrence et de tarifs plus bas. « Le bénéfice économique total de l’accord aérien a dépassé 3,5 milliards d’euros entre 2006 et 2011. Le nombre de passagers est passé de 5,6 millions à 11 millions par an, avec un taux de croissance annuelle de 14% sur la période 2006-2011 », a-t-elle affirmé.
La ministre du Tourisme, Amel Karboul, a encouragé, pour sa part, cette initiative appelant les professionnels du secteur à penser plus aux opportunités qu’aux menaces.

;

Amani.B
Crédit photos : Rached Berrazega

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More