Tunisie : Sami Remadi demande à Jomâa de clarifier le statut des ex-hauts fonctionnaires de l’État

Sami Remadi, président de l’Association tunisienne pour la transparence financière (ATTF), est revenu, lors de son passage lundi 5 mai 2014 sur Shems FM, sur les mesures annoncées lors du conseil ministériel tenu samedi dernier, pour diminuer les dépenses publiques.

L’expert a indiqué que les dernières décisions du gouvernement sont une bonne initiative qui permettra de mieux gérer les finances publiques.
Selon M. Remadi, l’administration publique dispose de 80 mille voitures qui sont dans la plupart du temps utilisées à des fins privées et dont la législation ne stipule pas clairement à qui elles doivent être affiliées.
Concernant les bons d’essence, Sami Remadi a indiqué que le budget du carburant est de 37 millions de dinars. Le remplacement de ces bons par des primes accordées lors des déplacements pourra permettre au gouvernement de faire d’importantes économies et d’empêcher tout usage abusif. « Il s’agit, entre autres, d’un outil qui permet de limiter la corruption », a-t-il ajouté.
Sami Remadi a aussi lancé un appel au Chef du gouvernement, Mehdi Jomâa, afin de clarifier le statut des ex-hauts fonctionnaires de l’État qui, selon lui, continuent de bénéficier des privilèges de leurs ex-fonctions et cela pour une durée indéterminée.

M.Kh
 

Code refrech Site :