Tunisie: les anciens RCD pas interdits d’élections, tollé à l’ANC

Dans un climat tendu et de vives protestations, la loi électorale a été adoptée dans sa totalité, jeudi 1er mai 2014, avec une majorité confortable de 132 voix favorables, 9 absences et 11 contre.

L’article 167 relatif à l’exclusion de toute personne ayant occupé un poste à responsabilité au sein du Rassemblement constitutionnel démocratique (RCD, aujourd’hui dissous) ainsi que dans le gouvernement de Zine El Abidine Ben Ali de se porter candidate au scrutin, a été proposé de nouveau au vote, dans une version amendée et encore une fois refusé.
Il fallait 109 voix pour que l’article soit adopté mais il n’en a recueilli que 108. Des cris ont accueilli l’affichage des résultats. Tandis que des élus entonnaient l’hymne national, d’autres criaient leur colère.
Par la suite, Mehrezia Labidi, la vice-présidente de l’Assemblée, a décidé de faire passer le projet dans sa totalité au vote, malgré les protestations de plusieurs élus.

M.Kh
 

Code refrech Site :