Tunisie : climat social amélioré dans les entreprises industrielles de Bizerte

A l’ouverture de la première session 2014 du Conseil régional de Bizerte, le gouverneur a tenu à brosser un tableau du climat professionnel et social prévalant dans les entreprises économiques de la région.

Il a indiqué, à ce propos, que la situation est stabilisée et satisfaisante, citant le cas particulier de l’entreprise MARTEK (ex JAL GROUP) qui, a-t-il soutenu, a réitéré son engagement d’honorer ses promesses de rétablir dans leur droit au travail des 1604 employés, objets d’un accord passé entre l’entreprise et les parties syndicales et ce dès le 2 mai prochain. Il a déclaré, dans le même ordre d’idée, qu’en coordination avec le liquidateur judiciaire, des efforts sont déployés pour le paiement aux ouvriers libérés des avances convenues.
Le gouverneur a mis en relief la nette amélioration des conditions sécuritaires dans la région et l’heureuse influence qu’une telle situation a eue sur les investisseurs étrangers établis dans le gouvernorat. Ainsi, « LEONI » a exprimé son intention de porter à un millier le nombre de ses employés de Mateur. Pour sa part, le Japonais « Yazaki » accélère les travaux de création de son usine d’El Alia qui devrait recruter plus de 2000 personnes en juillet prochain. Le problème de l’usine de textile STABIL de Menzel Abderrahmane, malgré son acuité est en voie d’être résolu après que 3 entrepreneurs ont exprimé leur disposition à racheter l’affaire, sauvant les 522 employés du chômage. Sans oublier le groupe de promoteurs chinois qui a visité dernièrement la région émettant l’espoir de s’y installer. Il a aussi fait remarquer la reprise de la plupart des projets en souffrance ou suspendus pour différentes raisons.

M. BELLAKHAL

Code refrech Site :