Tunisie : référendum interne d’Ennahdha ou élections, mon doux souci

Pendant trois jours 28, 29, 30 mars 2014, les adhérents « enfants d’Ennahdha » ont été appelés à s’exprimer par voie référendaire sur le maintien ou le report du congrès exceptionnel prévu pour l’été prochain.

La tenue d’un tel congrès avait été décidée lors du dernier congrès, la plus haute instance du mouvement. Or, ni le bureau exécutif, ni le conseil de la Choura n’avaient le pouvoir d’annuler cette décision. C’est pourquoi les adhérents ont été appelés à référendum interne. En fait, le report du congrès d’août a été envisagé pour causes de contraintes principalement organisationnelles, le Mouvement se trouvant confronté à de profondes dissensions en son sein, matérialisées par des démissions de membres et de députés dont celle de son secrétaire général Hamadi Jebali. Dans l’esprit des dirigeants nahdhaouis, le maintien d’un tel congrès pourrait révéler au grand jour ces dissensions, à peu de mois des élections. « C’est un argument qui a effectivement été évoqué », dira Zied Laadhari, porte-parole du parti. Les « enfants » d’Ennahdha ont semblé répondre en nombre voulu à cette consultation et les résultats annoncés pour jeudi prochain ne pourraient qu’être en faveur du report.
Mais au-delà des résultats de ce référendum, ce sont les avantages qu’un tel suffrage pouvait rapporter au parti islamiste. La consultation de la base a en effet été perçue comme une campagne de communication. Les réseaux sociaux, les tribunes des radios et TV affidées n’ont eu de cesse de mettre en exergue le caractère démocratique d’une telle procédure « une leçon de démocratiedonnée au monde », « rendez-vous avec l’histoire », « nous sommes un mouvement révolutionnaire », « islam (isme) et démocratie ne sont pas incompatibles » tels sont quelques-uns des messages que les islamistes ont cherché à faire passer au cours de cette campagne référendaire davantage adressée à tout le paysage politique qu’au cercle restreint de ses adhérents et destiné à soigner l’image de marque du mouvement.

M.BELLAKHAL

Code refrech Site :