Tunisie : remous à la mine de fer de Tamra (Sejnane)

Prétextant des revendications salariales, administratives et syndicales, un groupe d’ouvriers de la mine de fer de Tamra (Sejnane) s’est rassemblé pour demander au directeur de « dégager ».

En réalité, et selon nos informations, la raison en est le rejet par une frange de ces employés de la politique du directeur que l’on accuse d’autoritarisme et d’arbitraire. Ces ouvriers exigent l’entretien des bâtiments, l’éclairage de la mine, l’installation de blocs sanitaires avec des insinuations de mauvaise gestion financière. Face à cette situation, le directeur n’a pas demandé son reste et a abandonné son poste de travail. Cependant que des sources de la mine ont assuré que ces demandes allaient être satisfaites dans les jours à venir suite à l’engagement du directeur de consacrer 200 mille dinars pour les diverses demandes. Mais la proposition directoriale a été rejetée et on lui a préféré la contestation, juste la veille de l’annonce de l’ouverture d’un concours de recrutement.
Il est à signaler que le site d’exploitation de la mine de Tamra se trouve à Sejnane, tandis que sa direction est installée au Kef. D’autre part, les mineurs sont au nombre de 35 alors que l’administration compte 120 personnes.

M. BELLAKHAL
 

Code refrech Site :