Un magistrat de liaison français en Tunisie chargé de favoriser le gel des fonds détournés

altLe gouvernement français vient de nommer Christian Vennetier, magistrat de liaison français en Tunisie, qui devrait être chargé d’améliorer la rapidité et l’efficacité de la coopération judiciaire.

Christian Vennetier est le premier magistrat de liaison en Tunisie. Il est le 18ème magistrat de liaison français dans le monde. Il est venu de Bordeaux où il exerçait les fonctions de vice-procureur auprès de la Juridiction interrégionale spécialisée (JIRS) dans la lutte contre la criminalité organisée et la délinquance financière de grande complexité.

alt

Christian Vennetier a vocation à se déplacer dans toutes les juridictions tunisiennes et devrait disposer à terme d’un bureau dans les locaux du ministère de la Justice à Tunis, afin de faciliter les contacts directs avec ses collègues tunisiens.
Le nouveau magistrat de liaison sera doté de trois missions prioritaires dont veiller au bon déroulement des procédures liées à la recherche, à l’identification, au gel, puis à la saisie et à la confiscation des biens frauduleusement détournés par les membres de l’ancien régime en France, afin qu’ils soient restitués à l’État tunisien dans les meilleurs délais.
Le magistrat aura aussi pour tâches l’exécution des commissions rogatoires internationales entre la France et la Tunisie et la contribution à la promotion et au renforcement de l’État de droit en Tunisie en favorisant des actions de coopération.

S.T
 

Code refrech Site :