Tunisie : des personnalités nationales appellent la ministre du Tourisme à revenir sur sa démission

La nouvelle ministre du Tourisme, Amel Karboul, a annoncé, mercredi 29 janvier 2014, qu’elle a déjà présenté sa démission au nouveau Chef du gouvernement, Mehdi Jomâa, et lui a demandé de l’accepter si les accusations à son encontre se révèlent être vraies.

Cette annonce a poussé certaines personnalités nationales et des figures de la scène médiatique en Tunisie mais aussi à l’étranger à lancer une campagne afin de soutenir Amel Karboul. Selon ces derniers, la nouvelle ministre est la victime d’une campagne de dénigrement lancée par certaines parties.
Lors de son passage sur Mosaïque FM, le député de la Voix démocratique et sociale, Samir Bettaieb, a appelé Mme. Karboul à se rétracter : « La nouvelle ministre du Tourisme est une ‘’fierté’’ pour la femme tunisienne ».
Samir Betaieb a, ainsi, regretté le fait que le gouvernement de Mehdi Jomaâ ne compte que trois femmes en estimant que la Tunisie ne manque pas de compétences féminines.
Le député a ajouté qu’il regrette ce qui s’est passé sous la coupole de l’Assemblée nationale constituante, notamment l’allocution du député Ibrahim Kassas en soulignant qu’il a quitté la session plénière après l’intervention de ce député.
Le membre du comité politique du mouvement Destourien, Abir Moussa, a affirmé, sur sa page Facebook officielle, que l’annonce de la nouvelle équipe gouvernementale devrait être un moment historique : « Je ne connais pas Amel Karboul en personne. Mais au lieu de s’occuper de ces campagnes qui ne cessent de nuire à la Tunisie et à son image, laissez ce nouveau gouvernement travailler puis vous pouvez donner vos jugements. Cette maladie devient de plus en plus dangereuse, notamment, lorsqu’il s’agit d’une jeune et belle femme ».
Mme. Moussa a, en outre, précisé que malgré toutes ces accusations, elle soutient la nouvelle ministre : « Une ministre du Tourisme, âgée de 41 ans, moderne et compétente mérite nos soutiens ».
La secrétaire générale du parti Al Jomhouri, Maya Jribi, a déclaré qu’elle était sûre que la ministre du Tourisme, Amel Karboul, allait démissionner. Selon Mme. Jeribi, cette démission n’est pas porteuse d’un message positif, étant donné qu’il s’agit de la première démission dans le nouveau gouvernement.
Le journaliste tunisien aux Emirats arabes unis, Sassi Jabil, a écrit : « J’appelle le nouveau Chef du gouvernement, Mehdi Jomâa, à refuser cette démission…à partager s’il vous plait dans toutes les pages ».
Pour sa part, l’universitaire Jawhar Jamoussi a affirmé que la nouvelle ministre est une compétence nationale, c’est une fierté pour la femme tunisienne et pour la Tunisie : « Soutenez, jusqu’au bout, la nouvelle ministre pour qu’elle revienne sur sa démission ».
La militante tunisienne en France, Najet Miled, a regretté la démission de Mme. Karboul : « La nouvelle ministre a présenté sa démission avant de commencer ses nouvelles tâches. Il s’agit là d’une forte preuve qu’elle n’a aucune relation avec Israël et la normalisation avec ce pays. Le nouveau ministre des Affaires religieux peut-il prendre une décision aussi courageuse pour prouver sa compétence et son indépendance ?! ».

Meriem.Kh

Code refrech Site :