Investir En Tunisie

Tunisie-ANC : la ministre du Tourisme au bord des larmes

Lors de la séance plénière tenue mardi 28 janvier 2014, plusieurs députés ont pointé du doigt certains ministres dans le gouvernement de Mehdi Jomâa, lors de leurs interventions.

Les noms qui ont été les plus cités sont ceux de Mounir Tlili, ministre des Affaires religieuses, Lotfi Ben Jeddou, ministre de l’Intérieur et Amel Karboul, ministre du Tourisme.
Mounir Tlili a fait l’objet de multiples accusations remettant en question sa neutralité vu ses prises de position précédentes en faveur du mouvement Ennahdha. En ce qui concerne M. Ben Jeddou, il s’agit du seul ministre qui soit reconduit du gouvernement de Ali Laarayedh. Quant à Amel Karboul, elle est accusée d’avoir collaboré avec Israël et ce, dans le cadre de ses anciennes activités. Il s’agit d’un voyage en Israël qui l’incrimine et fait d’elle une coupable de normalisation avec l’entité sioniste.
La nouvelle et jeune ministre du Tourisme était au bord des larmes après les nombreuses critiques que lui ont adressés les députés de l’ANC concernant sa visite à Israël.
Face à ces accusations, le nouveau Chef du gouvernement, Mehdi Jomâa, n’est pas resté les bras croisés. Il a répondu aux constituants qui ont soulevé la question du voyage qu’aurait effectué Mme. Karboul en Israël, en précisant que ce voyage n’a duré que quelques heures à l’aéroport de Tel Aviv.
M. Jomâa a indiqué que ce voyage a été effectué dans le cadre d’une mission internationale, à laquelle participe un groupe de Palestiniens, mais que suite aux difficultés qu’elle a eu pour entrer dans le territoire Israélien (plus de 6 heures d’enquête en raison de sa nationalité), elle a décidé de rebrousser chemin et de refuser cette mission.
« Amel Karboul est rentrée depuis en Tunisie et a refusé jusqu’à aujourd’hui toute mission dans l’Etat sioniste. Si les réserves des élus sont fondées, je n’hésiterai pas à changer les membres conflictuels !», a-t-il ajouté.
Mehdi Jomâa s’est aussi engagé à revoir son équipe et cela toujours selon les trois critères de choix qui sont l’honnêteté, l’intégrité et la neutralité.

Meriem.Kh
 

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More