Tunisie-Gouvernement Jomâa : le compte à rebours a commencé !

L’annonce est peut-être imminente. Le futur Chef du gouvernement, Mehdi Jomâa, doit annoncer, dans les jours qui viennent, la composition de son équipe gouvernementale. Des sources proches ont affirmé que cette liste est fin prête. Mais pour le moment, rien d’officiel, à l’exception de fuites vite relayées par les journaux et sites d’informations électroniques sur ce nouveau gouvernement.

Selon ces mêmes sources, Mehdi Jomâa y travaille d’arrache-pied, conscient qu’il y a urgence. Il n’a cessé de poursuivre ses consultations et de mettre les dernières retouches aux déclarations et discours qu’il devra faire.
Selon les fuites, la nouvelle équipe gouvernementale sera composée de 20 ministres et 17 conseillers. Mehdi Jomâa semble avoir fait ses choix. Il sait que sa mission est de mettre le pays en marche vers les élections. Ainsi, différentes sources parlent d’un changement de toute l’équipe gouvernementale de Ali Laarayedh, à l’exception du très sensible portefeuille de l’Intérieur. Mehdi Jomâa préfère garder Lotfi Ben Jedou, actuel ministre de l’Intérieur.
Pour les autres portefeuilles, parmi les noms qui circulent, figure celui de Hakim Ben Hammouda pour l’Economie et les Finances. Ben Hammouda est titulaire d’un doctorat en économie internationale de l’Université de Grenoble. Il est fort d’une importante expérience pour les questions de développement et de gouvernance économique mondiale. Autre nom qui revient en force, celui de Najla Harrouche Moalla, pour le Commerce. Mme. Moalla a fait ses preuves dans le domaine bancaire tunisien. Toujours selon les informations qui circulent, ce serait Ghazi Jeribi qui prendrait les rênes du tumultueux ministère de la Justice. Jeribi a occupé jusque-là des postes stratégiques tel que celui de président du Haut comité du contrôle administratif et financier. Auparavant, il était premier président du tribunal Administratif, président de la Chambre de cassation, président du Conseil de la concurrence. Par ailleurs, le nom de René Trabelsi, un Tunisien de confession juive, a été évoqué comme un probable candidat pour diriger le ministère du Tourisme. René Trabelsi que toute la communauté juive de Tunisie connaît très bien est le directeur général de Royal First Travel (RFT), tour opérateur français spécialisé dans la destination Tunisie. M. Trabelsi a prouvé sa compétence et son capacité à pouvoir gérer les situations difficiles, à trouver les solutions…etc. Mais ce dernier pourrait être remplacé par Mounir Sahli, car depuis que le nom de M. Trabelsi a été proposé, une campagne est menée, en Tunisie et en France, contre ce choix.
Il est à noter que le futur Chef du gouvernement a encore, jusqu’à samedi prochain, pour présenter les membres de son gouvernement au président provisoire de la République. Ce dernier soumettra, ensuite, le nouveau gouvernement à l’Assemblée nationale constituante (ANC) laquelle aura trois jours pour accorder sa confiance à Mehdi Jomaâ et son équipe.

Meriem.Kh

Code refrech Site :