Tunisie : les nominations ne sont pas toutes à réviser, selon Ghannouchi

Pour ce qui est de la nécessité imposée au prochain Chef du gouvernement de réviser les nominations partisanes et de dissoudre les Ligues de protection de la Révolution, le leader nahdhaoui, Rached Ghannouchi,

a indiqué que tout doit être soumis à l’appréciation de la loi, reconnaissant que ces nominations doivent se faire selon la compétence de chacun et nullement à l’aune de ses appartenances partisanes ou parentales.
Cependant, a-t-il dit lors de son passage dimanche soir 19 janvier sur Ettounissiya TV, il n’est pas raisonnable d’évincer certains ministres sous le seul prétexte qu’ils sont d’Ennahdha, puisque parmi ces derniers, il y en a de très compétents.
Pour exemple, a-t-il soutenu, Rafik Abdessalem, ancien ministre des Affaires étrangères et son propre beau-fils qui a montré un savoir à faire et une compétence rares dans sa direction des affaires étrangères et dans le traitement des problèmes de diplomatie.
M. Ghannouchi a, par ailleurs, éludé la question de dissolution des LPR, laissant entendre que c’était là une question de la compétence de la loi.

M.BELLAKHAL

Code refrech Site :